La libraire a aimé – Sophie Poirier

Publié le par Mona

La-libraire-a-aime---Sophie-Poirier.jpg

 

Voilà un petit livre très agréable à lire, parfait pour l’été. Pour un premier roman, il m’a agréablement surprise.

 

Deux libraires, un homme et une femme, se rencontrent tous les jours à la même heure dans le même café pour discuter de…livres, évidemment ! Ils consomment deux verres de whisky et puis s’en vont, jusqu’au lendemain où le rituel recommence. Ils lisent tous les deux beaucoup et aiment pouvoir partager cette passion. Seulement à part leurs goûts littéraires, ils ne savent rien l’un de l’autre. Jusqu’au jour où Corinne attend patiemment Paul un soir et que celui-ci ne vient pas, ni les soirs d’après. Que s’est-il passé ? Comment retrouver sa trace quand elle ne sait même pas où il habite ? L’angoisse devient encore plus forte quand elle découvre le visage de Paul dans une exposition de photos de cadavres. Corinne se lance dans une quête éperdue qui va peut être changer sa vie, ou du moins la perception qu’elle en a.

 

J’ai bien aimé ce livre. Je dirais seulement qu’il a un goût de trop peu, peut-être que la fin aurait pu être plus détaillée, plus élaborée. Cela laisse place à l’imagination, ce qui n’est pas plus mal.

 

L’auteure est aussi blogueuse, sous le pseudo Ficelle. Allez faire un tour sur son blog, L’expérience du désordre. Elle a aussi écrit un deuxième livre, Mon père n’est pas mort à Venise.

 

Un grand merci à Liliba qui fait voyager ce livre pour notre plus grand plaisir !

 


La libraire a aimé - Sophie Poirier

Ana Editions, 72 pages, 2008.

ISBN: 978-2-915368-07-9

Commenter cet article

Bénédicte 04/10/2010 11:23


J'ai bien aimé ce premier roman plein de délicatesse. Une réussite


Mona 06/10/2010 16:40



Je suis d'accord. Ca donne envie de s'attaquer à son deuxième roman, un jour...



la librivore 12/07/2010 18:07


J'aime beaucoup ces histoires où les livres parlent d'autres livres, où se crée une intertextualité.


Mona 14/07/2010 21:48



C'est l'accroche de départ, forcément, deux libraires qui parlent de livres dans un livre, comment ne pas être tentée ? Mais ensuite les livres ne sont pas au centre de l'histoire, c'est plutôt
la quête de Corinne.