Le Clan des Otori – Lian Hearn

Publié le par Mona


Le Clan des Otori I - Le Silence du Rossignol

Le Clan des Otori II - Les Neiges de l'ExilLe Clan des Otori III - La clarté de la luneLe Clan des Otori IV - Le Vol du HéronLe Clan des Otori V - Le Fil du Destin



 







 

 

 

 



Cette série se compose de cinq tomes :

 

  • I: Le silence du rossignol
  • II: Les neiges de l'exil
  • III: La clarté de la lune
  • IV: Le vol du héron
  • V: Le fil du destin

A l'origine, ce devait être une trilogie, mais l'auteur n'avait pas pu se séparer de ses personnages. Elle a donc créé un cycle car le dernier tome relate ce qu'il s'est passé avant le premier.


L’histoire se déroule dans un pays totalement inventé par l’auteur mais fortement inspiré du Japon  féodal (consonnance des noms, cérémonie du thé, vêtements, etc).

Le royaume est officiellement sous la souveraineté de l’Empereur, mais dans la réalité plusieurs clans se partagent les différents domaines. A la tête des ces clans se trouvent des chevaliers élevés dans l’art de la guerre et se transmettant leurs royaumes de père en fils. Parmi eux Shingeru, chef des Otori, est l’ennemi juré de Iida Sadamu, chef des Tohan.

Un troisième pouvoir entre en jeu: la « Tribu ». Ses membres possèdent d’étranges pouvoirs, et sont souvent recrutés comme espions ou assassins pour les différents clans. La tribu est totalement indépendante et agit dans le secret.

 

Le jeune Tomasu vit paisiblement dans son village perché dans la montagne, même s’il est assez solitaire et différent des autres membres de son village. Les habitants du village sont les adeptes d’une religion non violente ressemblant étrangement au Christiannisme (la violence en moins pour l’époque), mais honnie par la plupart des clans au pouvoir. Ses adeptes doivent donc se cacher, d’où leur surnom d’ « Invisibles ». Un jour, le village de Tomasu est rasé et ses habitants sont tués par les soldats de Iida Sadamu. Pour une raison encore inconnue de lui, Tomasu est sauvé in-extremis par Shingeru, chef du clan des Otori.

Tomasu est renommé Takeo, et Shingeru l’élève comme son propre fils. Takeo se retrouve plongé dans une guerre des clans et est déchiré entre son désir de vengeance et son devoir de loyauté. De plus, il rencontre la belle Kaede, dont il tombe follement amoureux. S’ensuit une épopée où se mêlent intrigues, combats, secrets, aventures, amour et haine.

 

J’ai lu Le fil du destin en premier, et c’est un avantage car ça permet de lire l’histoire chronologiquement. Mais d’un autre côté l’auteur assume que ses lecteurs sont déjà familiers de son univers, alors elle ne donne pas autant d’explications que dans le premier tome, et les personnages sont nombreux, ce qui rend la lecture assez complexe au départ. Une fois immergé dans l’univers de Lian Hearn, la lecture se fait sans encombre.

Pour ma part j’ai beaucoup aimé les trois premiers tomes (c’est-à-dire Le fil du destin et les Livres I et II), mais ensuite je me suis un peu lassée. J’ai quand-même lu la saga en entier car la curiosité me taraudait. Le postulat de départ est intéressant : il s’agit d’un roman d’aventures, avec une pointe de fantastique, dans un cadre rappelant le Japon féodal. Tous les ingrédients sont là : intrigues, passions, mystères, trahisons, combats, comme dans tout roman d’aventures. On y trouve également des éléments classiques de la fantasy jeunesse: un jeune héro orphelin, aux origines inconnues, un destin hors du commun, beaucoup d'allées et venues au sein du royaume.

Intéressant (j'étais quand-même scotchée au livre les trois premiers tomes), mais peut être un peu décourageant à lire d’une traite. Enfin, quand on aime, on ne compte pas...D'ailleurs cette saga a eu beaucoup de succès, et les droits ont été rachetés pour en faire un film ! A suivre donc.

 

A conseiller à partir de 12 ans, et sans limite d'âge !

 

Plus de renseignements sur le site dédié à cette saga :

http://www.leclandesotori.com

 

A propos de l'auteur: Lian Hearn est le pseudonyme de Gillian Rubinstein, auteur jeunesse connue résidant en Australie. Elle a vouu utiliser un pseudo pour cette série pour qu'elle soit jugée pour elle-même et non pas pour son auteur. Belle philosophie je trouve.

Son site internet ici.

 


Le clan des Otori - Lian Hearn

Traduit de l'anglais par Philippe Giraudon

Gallimard Jeunesse


T.1: Le silence du rossignol

350 pages, 2002

ISBN: 2-070-53803-6


T.2: Les neiges de l'exil

336 pages, 2003

ISBN: 2-070-53804-4


T.3: La clarté de la lune

335 pages, 2004

ISBN: 2-070-53805-2


T.4: Le vol du héron

620 pages, 2007

ISBN: 2-070-57903-4


T.5: Le fil du destin

600 pages, 2008

ISBN: 2-070-61568-5


Existe aussi en poche:

Le Clan des Otori I - Le Silence du Rossignol pocheLe Clan des Otori II - Les Neiges de l'Exil pocheLe Clan des Otori III - La clarté de la lune poche

 Le Clan des Otori IV - Le Vol du Héron poche   Le Clan des Otori V - Le Fil du Destin poche

 






T.1: Le silence du rossignol

372 pages, 2003

ISBN: 2-070-30258-1


T.2: Les neiges de l'exil

385 pages, 2004

ISBN: 2-070-30031-0


T.3: La clarté de la lune

434 pages, 2005

ISBN: 2-070-42655-3


T.4: Le vol du héron

746 pages, 2008

ISBN: 2-070-34340-9


T.5: Le fil du destin

692 pages, 2009

ISBN: 2-070-35989-9

Publié dans Littérature jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bouma 09/04/2010 10:05


moi je les ai lu dans l'ordre et je pense effectivement que certaines choses ont pris sens dans le tome 4 grâce à ma lecture de la première trilogie. en tout cas, quelle série ! je ne m'en suis
toujours pas remise.


Mona 09/04/2010 15:12



Il y a beaucoup d'admirateurs en tous cas, et je suis sûre que si le film sort un jour, il sera très populaire !