Les Eveilleurs – Pauline Alphen

Publié le par Mona

 

Les Eveilleurs - Pauline Alphen

Livre 1. Salicande


Jad et Claris sont deux jumeaux adolescents. Ils vivent à Salicande, un village perdu dans une vallée encassée, presque coupée du monde. Jad et Claris vivent dans le « château », avec leur père qui dirige ce petit royaume. Ils ont perdu leur mère à l’âge de trois ans, dans des conditions très mystérieuses.


Au début de ce roman, on se croirait dans une sorte de Moyen-Age fantastique, mais en fait on se rend compte que cela se passe dans notre futur, après l’apogée des nouvelles technologies. Un grand changement s’est passé, lorsque les humains étaient trop égoïstes ou insouciants pour se rendre compte que leur mode de vie ne pouvait plus être supporté par notre Terre. Quelques générations plus tard, nous voici au temps de Jad et Claris, où l'on se déplace à pied ou à dos de mule (ou équivalent), où personne ne sait ce qu’était un téléphone ou même l’électricité, où la notion de « planète interconnectée » n’existe pas. Et surtout il est interdit de parler de ces « Temps d’Avant » maudits.


Jad a développé une sorte de maladie depuis la disparition de sa mère : il a un cœur fragile, et depuis peu il a d’énormes migraines. Il ne peut donc pas monter à cheval, faire de l’escrime comme sa sœur, mais se concentre sur la méditation et la maîtrise de ses émotions. Depuis peu d’étranges rêves accompagnent ses migraines. Il est très nostalgique de sa mère, et aimerait en savoir davantage sur les causes de sa disparition. Claris, elle, ne peut pas rester en place et surtout ne supporte pas de parler de sa mère. Ils se complètent comme cela. En plus ils ont un don qu’ils sont les seuls à connaître : ils peuvent communiquer par télépathie.


Depuis la disparition de sa femme, le père de Jad et Claris a sombré dans un mutisme qui le coupe de ses enfants. Il fuit sa peine en évitant toute sorte de responsabilité, que ce soit au niveau du château ou au niveau de ses enfants. Alors ceux-ci sont élevés et éduqués par un précepteur qui a connu les « Temps d’Avant » et en reste nostalgique. Un jour il donne à Jad un échiquier particulier, qui date de cette époque, donc interdit. Jad décide alors d’en savoir plus sur ce passé honni, et il réveille malgré lui des forces qui le dépassent…


Comment décrire ce roman ? C’est un roman ado-fantastico-écologique, si cette définition existe ! Alors c’est vrai qu’il n’y a pas d’invention majeure de la part de l’auteure, mais ce qui est intéressant c’est de mêler des références de la fantasy au sein même du récit (sont cités entre autres « Le Seigneur des Anneaux », « Eragon » ou encore « Harry Potter »). Et puis c’est dans l’air du temps : on parle de plus en plus de la préservation de notre planète, de la consommation durable, de changement de notre alimentation, etc…alors pourquoi ne pas essayer de toucher le public ado par l’intermédiaire d’une fiction ? Je trouve que c’est bien trouvé, même si je ne suis pas spécialiste dans ce domaine.


Pour moi donc le récit a démarré très lentement, et puis j’ai commencé à me prendre au jeu à la moitié du récit, pour ne plus lâcher le livre jusqu’à la dernière page. Je suis restée sur ma faim à l’épilogue avec un besoin impérieux de lire le second tome rapidement ! Car l’auteure nous a plongés dans l’action et en plein milieu elle nous dit « la suite au prochain numéro », comme les feuilletons télévisés. Ah l’art du marketing ! Rongeons notre frein donc.


A conseiller pour les amateurs du genre, pour des ados à partir de 12 ans je dirais, ou des adultes bien sûr !


Un grand merci à Liliba pour ce livre voyageur !


Extrait:


«  Le Vrai Lecteur écrit le livre en le lisant.


Le Vrai Lecteur est à la fois l’auteur,

Les personnages et l’histoire.

Le Vrai Lecteur est le livre.

 

La Guilde se trompe.

Le Vrai Lecteur n’est pas celui qui comprend

Ce que l’auteur a voulu dire.

Le Vrai Lecteur est celui qui, en lisant, réinvente le livre.

Et s’il lit autre chose que ce qu’a écrit l’auteur,

Alors celui-ci a gagné son pari, il a fait son travail.

 

Le Vrai Lecteur court tous les risques.

Celui de savoir ce que les personnages ne savent pas.

Celui de ne pas savoir ce que savent les personnages.

Celui de comprendre autre chose que ce que voulait l’auteur.

Le Vrai Lecteur s’en fiche, il voyage…

 

Carnets de Sierra, extraits,

In Archives apocryphes

De la Guilde des Nomades de l’Ecriture. » 


(p.9)


Les Eveilleurs - Pauline Alphen

Hachette, 2009, 522 p.

ISBN: 978-2-01-201506-7

Publié dans Littérature jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luna 02/05/2012 11:12

Coucou,

J'ai passé un bon moment avec ce livre, mais pas autant que je l'avais espéré : Claris m'a déplue et puis j'ai été déconcertée par le fait que l'histoire soit autant marqué jeunesse...
Par contre, j'ai beaucoup aimé le fait que ça se passe dans notre futur !
Bon mercredi :)

SBM 06/03/2011 21:05


Ce livre démarre tellement lentement que j'ai lâché l'affaire... et puis c'est bourré de bonne intentions écolos qui rendent le tout très lourd à mes yeux...


Mona 11/03/2011 15:22



Oui c'est vrai qu'il faut attendre le milieu du livre pour que commence l'action. Et c'est un livre écolo c'est sûr, mais si certains ados ont le message je dis pourquoi pas...



liliba 11/02/2011 17:58


Joli billet ! Je te réserve le tome 2 !


Mona 12/02/2011 15:18



Merci Liliba ! :)