Rouge-Brésil – Jean-Christophe Rufin

Publié le par Mona

 Rouge Brésil - Jean Christophe Rufin


En 1555, un bateau français mené par Nicolas Durand de Villegaignon part pour les Tropiques, ou plus exactement pour les côtes du Brésil, afin d’y fonder une colonie durable. A bord de ce bateau s’embarquent deux orphelins, Juste et Colombe. Ils sont enrôlés afin de devenir interprètes auprès des populations locales. Sur place, ils découvrent la jungle équatoriale, peuplée d’indigènes cannibales, dont les coutumes sont aux antipodes de celles des Européens. Ils apprennent également à vivre dans une microsociété régie par des soldats et fortement influencée par la religion. Chacun des deux enfants va grandir dans deux directions opposées : Juste devient un soldat tandis que Colombe se rapproche des Indiens.

 

Rouge Brésil - Jean Christophe Rufin pocheJean-Christophe Rufin nous livre ici un récit qui nous enchante par ses descriptions de paysages et de personnages. Sa plume fluide et poétique nous transporte sans problèmes dans son récit. Just et Colombe sont tous les deux attachants, à leur manière. Mais il s’agit également d’une aventure palpitante, pleine de rebondissements et de surprises, sur fond de choc des cultures et de guerres de religion. Ce récit est d’autant plus surprenant qu’il est tiré d’un fait réel, totalement occulté par nos historiens. On sort de cette lecture avec un regard neuf et une curiosité accrue à propos des campagnes de colonisation par la France.

 

J’ai découvert Jean-Christophe Rufin grâce à ce livre, et bien m’en a pris car c’est un véritable coup de cœur. Ce livre me fait penser aux « Piliers de la Terre » de Ken Follett, que j’avais adoré. Il s’agit également d’un récit romancé sur fond historique réel, avec des détails réel et/ou vraisemblables. Un livre captivant, que vous ne pourrez lâcher, malgré son nombre de pages assez conséquent ;)

 

 

Extraits:

 

"La Rosée étant le premier vaisseau ayant démarré, ils ne voyaient devant eux que l’étendue libre de la baie, semée de minuscules embarcations de pêche. Trois autres voiles étaient maintenant larguées et, sous la poussée du vent, le navire achevait de s’éveiller. Comme un animal de bât qui reprend de mauvaise grâce son travail, il dérouilla tous ses membres engourdis. Des craquements marquèrent la brusque tension des mâts et des vergues tandis que le bâtiment s’écartait du bord. …

La Rosée tendait maintenant le nez vers le large et, comme si elle eût découvert l’odeur qu’elle cherchait, elle se mit à suivre sans hésiter la piste de l’Atlantique. "

 

 

"Le nez, de science aussi certaine que la vue ou l’ouïe, affirmait que c’était bien une senteur de terre.

Il est des terres qui exhalent l’herbe, le bétail, la pourriture, les labours. Cette odeur-là n’évoquait rien de tel. Elle était acidulée, juteuse, turgescente, printanière. En fermant les yeux, on avait envie de dire qu’elle était colorée, rouge, peut-être orangée.

Soudain quelqu’un découvrit le mot juste et cria que cela sentait le fruit.

En effet, c’était bien une essence subtile de pulpe qui se répandait en vapeur sur toute l’étendue de la mer, une immense odeur de fruit mûr. Une île se voit mais elle n’a pas ce parfum lointain et puissant. Seul un continent peut jeter aussi loin sur la mer ses fragrances végétales, tout comme l’océan envoie dans la profondeur du littoral ses embruns salés et ses senteurs de varech."

 

 

Ce livre a obtenu le prix Goncourt en 2001 et il devrait faire l’objet d’une adaptation au cinéma. En effet, les droits ont été achetés par le producteur brésilien Claudio Kahns, qui s’est associé aux producteurs français Pierre Spengler et Nicolas Traube. Ils disposent d’un budget d’environ huit millions d’euros, dont une partie finançée par France 2. Reste à savoir maintenant quand nous pourrons découvrir le film sur le grand écran !

(sources : lepetitjournal.com et Le Bloguenote de MG)

 

 


Rouge Brésil / Jean-Christophe Rufin

Gallimard, Collection Blanche, 550 pages, 2001.

ISBN: 2-07-076198-3

 

Version poche :

Rouge Brésil / Jean-Christophe Rufin

Gallimard, Collection Folio, 2003

ISBN : 2-07-030167-2

Commenter cet article

liliba 08/03/2010 15:15


j'ai lu Le parfum d'adam, pas son meilleur à mon avis, adoré Globalia, La salamandre et L'abyssin, vrai roman d'aventures.


Mona 09/03/2010 15:40


La salamandre et l'Abyssin me tentent bien, ils sont sur ma pal !


liliba 07/03/2010 08:44


Un livre que j'avais dévoré (mais bon, tous les Ruffin, quasimment !)


Mona 08/03/2010 14:59


Ce livre m'a donné envie d'en lire d'autres du même auteur effectivement.